CONSERVATOIRE NATIONAL REGIONAL

Grenoble (38)

Restructuration et extension du Conservatoire National Régional de Grenoble

A l’image du « Cargo », la maison de la culture de Grenoble toute proche, le « CNR » est un bâtiment emblématique dans la ville, représentatif d’une époque et d’une esthétique qui a su fédéré le quartier. Sa requalification va permettre de lui redonner une image plus contemporaine, tout en respectant et en valorisant l’architecture manifeste de l’édifice.
Nous proposons non pas de construire l’extension en juxtaposition du bâtiment originelle, mais plutôt dans son prolongement, une extension en surélévation du volume bas du CNR, pour plusieurs raisons :

Une raison Architecturale :

La création du Pôle Danse en surélévation du volume sud s'inscrit dans la continuité architecturale de l'existant, sans rupture stylistique. Cela permet surtout de ne pas ajouter un énième volume différent dans un environnement à l'architecture déjà hétérogène. Le parti est ici de respecter et de renforcer l'architecture originelle par une intervention contemporaine fédérant un ensemble architectural fort.

Une raison Urbaine :

La surélévation de l'édifice au sud, à l'endroit même où le tissu urbain dégage une grande percée visuelle entre le Cargo et le Conservatoire, rend visible et identifiable le CNR depuis le tramway. La toiture, formant un grand auvent monumental dans le paysage génère une nouvelle identité visuelle de l'équipement.

Une raison Environnementale :

Le projet ne consomme pas de foncier et préserve l'intrégrité des espaces paysagers au profit des piétons et des modes de déplacement doux.

Une raison Fonctionnelle :

L'extension regroupe l'intégralité du "Pôle Danse" sur un seul niveau fonctionnel, rationnalise les déplacements des élèves et des enseignants et renforce la cohérence de l'ensemble en l'intégrant pleinement au CNR. Le projet recrée également une véritable entrée du CNR, face au Parvis, visible et repérable sans ambiguïté depuis l'accès par le Chemin de Gordes. A la manière d'une "aile protectrice", le large débord de toiture en porte-à-faux accueille les visiteurs et protège l'entrée. Enfin, L'auditorium voit sa fonctionnalité accrue par l'adjonction d'une grande cage de scène intégrée dans la volumétrie de l'extension (installation du gril technique).

Une raison de Confort d'Usage :

A l'étage, les salles panoramiques du Pôle Danse (prolongées à l'exterieur par de larges terrasses en bois) dominent la ville et le paysage, tout en restant protégées des visions piétonnes directes et des actes de vandalisme.

Une raison économique :

L'extension met en oeuvre une structure bois. Un mode constructif choisi pour sa légèreté, ses qualités environnementales et esthétiques, ainsi que sa simplicité de montage sur le chantier (la mise en conformité parasismique du bâtiment existant nécessitant un renforcement de sa structure, celle-ci sera redimensionnée en conséquence de l'extension prévue). Cette solution sans incidence de terrassement, de fondations, d'adaptation au terrain et de gros oeuvre, préserve le terrain de sport existant.
Lieu : Grenoble(38)
Nature : Hall d'accueil, cafétéria - 2 salles de spectacles / auditoriums (254 et 115 places) avec loges, cattering, régies d'enregistrement et vidéo - Bibliothèque / audiothèque - Salles d'enseignement, studios de travail - Salles d'arts dramatiques - 4 studios de danse de 120 à 198m² - Administration et locaux enseignants - Locaux techniques et de maintenance.
Surface : 5435 m²
Maîtrise d'ouvrage: Ville de Grenoble
Date de livraison : /
Mission : Base + Visa
Coût : 10.8 M € HT
Nos partenaires de Maîtrise d'œuvre : CHABAL Architectes